[BEST OF] 20 endroits hors du commun en Colombie

La Colombie, un pays aux richesses très diversifiées

Grande comme deux fois la France métropolitaine, la Colombie prend de plus en plus de place sur le planisphère du tourisme mondial. La fréquentation des visiteurs étrangers est en forte croissance année après année. Et il y a de quoi… Les richesses naturelles, culturelles et architecturales sont immenses et innombrables. GT a déblayé le terrain pour vous et dresse une liste de 20 lieux incontournables de la moitié nord.

 

Camino Real et "barbe de vieux" @Barichara

Une belle marche d'environ deux heures au milieu des murets provençaux de vieilles pierres, des herbes hautes de savane kenyane et des papillons exotiques. Quant à l'étonnante plante barba de viejo ("barbe de vieux", ci-dessous), elle enlace étrangement de gros arbres et pend impassiblement sur le chemin.

Barba de viejo ; Camino Real (Barichara-Guane)

Ce Camino Real débute à Barichara (ci-dessous), une bourgade assoupie aux ruelles pavées et aux murs blancs étincelants. Il serpente jusqu'à Guane, une bourgade encore plus petite, et encore plus assoupie.

Barichara

 

Musées de l'Or et Botero @Bogota

Des dizaines de milliers d'objets rutilants, extirpés de tous les coins de la Colombie, font du Musée de l'Or le plus fourni au monde dans sa catégorie. Point d'orgue de la visite : la barque de la lagune de Guatavita, à l'origine du mythe de l'Eldorado.

Musée de l'or ; Bogota

Le Colombien Fernando Botero est un artiste singulier, dont les sculptures les plus intrigantes sont exposées dans le musée gratuit qui lui est dédié à Bogota, la capitale. La Joconde (ci-dessous), Adam et Ève, Le Chat… le tout est abrité dans un édifice de toute beauté du quartier de La Candelaria.

Musée Fernando Botero ; Bogota

 

Camping idyllique @Cabo San Juan

Dans le Parc Tayrona, Cabo San Juan est l'un des endroits les plus photogéniques. On ne peut y accéder qu'à pied, au prix d'une marche de plusieurs heures.

Cabo San Juan ; Parc naturel national Tayrona

Pour s'y reposer et profiter du lieu, notamment à l'aurore et au crépuscule, quand les visiteurs ont déserté, la solution consiste à camper. Il est possible de poser sa tente à quelques mètres du sable de la plage.

Cabo San Juan ; Parc naturel national Tayrona

 

Calèches, sunset et architecture coloniale @Carthagène des Indes

Entre baie et presqu'île, sur la côte ouest qui borde la mer des Caraïbes, Carthagène des Indes est réputée pour être l'une des plus belles villes de Colombie et, surtout, d'Amérique du Sud. Et il faut avouer que le titre est largement assumé.

Plazuela de San Diego ; Carthagène des Indes
El Centro ; Carthagène des Indes

La cité fortifiée est jalonnée de bâtiments coloniaux colorés, de sculptures extérieures, de bars et de restaurants de classe… Ajoutez à cela un climat clément une bonne partie de l'année et vous obtenez une destination incroyablement raffinée, agréable et envoûtante.

Plaza de San Pedro Claver ; El Centro ; Carthagène des Indes

 

Mystérieux marécage @Ciénaga

La route qui relie Santa Marta et Barranquilla, tout au nord du pays, traverse Ciénaga et son marais. D'un côté, la mer des Caraïbes (ci-dessous), inhabituellement violente, vient s'échouer sur le littoral plat parsemé de végétation inhospitalière.

Route de Barranquilla ; alentours du marais de Cienaga

De l'autre, un marécage somnolent digne d'un bayou louisianais, paradis des ornithologues, bordé de cases en bois sur pilotis, exhale un sauvage parfum d'aventure (ci-dessous, la route 90).

Route de Barranquilla ; alentours du marais de Cienaga

 

Tags et ruelles @Getsemani

Ce quartier populaire de Carthagène des Indes, aujourd'hui très en vogue, est intimement lié à l'histoire de la ville. Bastion de l'indépendance et des luttes qui ont marqué le passé de la cité, c'est un dédale de ruelles pavées empreintes d'un souffle protestataire.

Avenida del Centenario ; quartier de Getsemani ; Carthagène des Indes

Traces de ces événements capitaux pour les Carthagénois, des peintures murales de toutes les tailles, de tous les styles et de toutes les couleurs agrémentent les parcours dans chaque coin de rue de Getsemani.

Quartier de Getsemani ; Carthagène des Indes

 

Plage andine @Laguna de Tota

Dans le département de Boyaca, au nord-est de Bogota, la Lagune de Tota est perchée à plus de 3000 mètres d'altitude. Attention aux coups de soleil, donc, lors des baignades (pour les non-frileux : température de l'eau généralement plafonnée à 12 °C) ou de la pratique de sports nautiques (ski, canoë, voile…).

Lago de Tota

La Playa Blanca, comme son nom l'indique, est tapissée d'un étincelant sable blanc et caressée par des flots bleu profond. N'oubliez pas votre maillot, la première ville est à environ une heure de bus.

Playa Blanca ; Lago de Tota

 

Village de Noël @Mongui

Dans les hauteurs de la région andine, ce petit pueblo est régulièrement (et officiellement) élu parmi les plus belles bourgades de Colombie. Il est affectueusement décrit comme un village de Noël, avec ses bâtisses vertes et blanches.

Mongui

Mongui est fameux pour sa production de ballons de football, pour les treks dissimulés aux alentours, pour sa sérénité ambiante et pour la gentillesse de ses habitants.

Mongui

 

Rivière et mer @Palomino

Palomino, petite ville poussiéreuse en bordure de la route 90, qui longe la côte nord de la Colombie, doit sa popularité à sa situation naturelle exceptionnelle. La baignade près de la plage principale n'est guère conseillée, en raison des courants. Mais celle-ci a toutefois l'avantage d'être immensément longue et procure donc de multiples recoins isolés.

Le Rio Palomino rejoint la mer des Caraïbes ; Palomino

Il est tout de même possible de se rafraîchir sans crainte. À l'extrémité de cette étendue de sable vient se jeter le Rio Caña. On se laisse porter par cette rivière, avec ou sans bouée, jusqu'à l'embouchure. On a pied juste avant de rejoindre l'océan et il est aisé de repartir pour un tour, ou de succomber au farniente.

Le Rio Palomino rejoint la mer des Caraïbes ; Palomino

 

Arrecifes, Piscina et snorkelling @Parc Tayrona

Au bout d'un sentier aisé du Parc national naturel Tayrona, Arrecifes est la première étape d'une succession d'idylliques baies, plantées de lisses et ventripotents rochers qui rappellent les Seychelles.

Arrecifes ; Parc naturel national Tayrona

Non loin d'ici, sur le même chemin, toujours facile, c'est la Piscina qui aimante les pas vers le sable blond-blanc. L'eau est translucide et donc propice au snorkelling, qui permet de débusquer une multitude de poissons multicolores. Un véritable aquarium autour de soi…

La Piscina ; Parc naturel national Tayrona

 

Dégustation de poisson @Playa Cristal

Pour se rendre à Playa Cristal (de son vrai nom, moins poétique, Playa del Muerto), dans le Parc national naturel Tayrona, il faut être persévérant. Une heure de 4x4 depuis la route principale, un tarif quelque peu répulsif, d'âpres négociations avec les conducteurs des bateaux et un nombre de personnes autorisées sur la plage limité… Mais, une fois là-bas, on ne regrette rien…

Playa del Muerto (Playa Cristal) ; Parc national naturel Tayrona

Pour le déjeuner, on vous apporte quatre ou cinq sortes de poissons frais, sur un plateau. À vous de choisir le vôtre ; il arrivera trente minutes plus tard, grillé, avec vos accompagnements préférés. À déguster les pieds dans le sable chaud, avec une eau de coco bien glacée.

degustation poisson playa cristal

 

Kitesurf et windsurf @Puerto Valero

Près de Barranquilla, cette station ne jouit pas de la même esthétique que d'autres de la côte nord de la Colombie. Mais elle compense par son atmosphère détendue et ses conditions climatiques idéales pour la pratique des sports nautiques de glisse.

Kitesurf ; Puerto Valero

La "marina" de Puerto Valero propose également des bungalows de luxe, avec Jacuzzi et, pour certains, une terrasse privative au-dessus de l'eau. Côté gastronomie, le chef italien Franco Basile, starifié en Colombie, dirige le restaurant haut de gamme El Kiosko.

Puerto Valero

 

Nager avec les dauphins @El Rodadero

El Rodadero est une station balnéaire attenante à Santa Marta qui accueille essentiellement des touristes nationaux. Sa plage, tout en longueur, est bordée par des roulottes de jus de fruits frais et des bars en plein air.

Rodadero

À un jet de bateau, au pied de collines sauvages du Parc national naturel Tayrona, l'Aquarium abrite des bassins peuplés de tortues, de raies, de requins… et de dauphins, avec lesquels les visiteurs ont la possibilité de nager.

Aquarium de Rodadero

 

Cascades et rafting @San Gil

À une vingtaine de kilomètres de San Gil, les Cascades de Juan Curi, hautes de 180 mètres, émergent de la dense forêt tropicale. Pour ceux qui veulent se relaxer, baignade revigorante puis séchage sur un rocher, sous le soleil. Pour les plus téméraires, escalade des parois avec cordes et rappel.

Cascades de Juan Curi ; région de San Gil (Santander)

Autre activité qui attire les foules à San Gil, le rafting. La descente du Rio Fonce (ci-dessous) est accessible à tous mais procure quand même des moments suffisamment divertissants. D'autres cours d'eau de la région sont destinés aux rafteurs plus expérimentés.

Rafting sur le Rio Fonce ; région de San Gil (Santander)

 

"El Pibe" et Camellon @Santa Marta

Le "Pibe" Carlos Valderrama est un mythe en Colombie. Ancien joueur de football natif de Santa Marta, il a toujours été facilement reconnaissable grâce à sa chevelure fournie, blonde et frisée. Une gigantesque statue lui est aujourd'hui dédiée dans sa ville de naissance. Et la tignasse a été fidèlement reproduite.

Statue du "Pibe", Carlos Valderrama, légende du foot colombien ; Santa Marta

Outre les rues coloniales du centre, il est agréable d'arpenter le front de mer de Santa Marta, le Camellon. Y trône notamment une statue de Rodrigo de Bastidas, fondateur de la cité, face à la baie et à l'île d'El Morro ("le museau").

Colombie

 

Marchands de fourmis @Santander

Spécialité du département de Santander, la fourmi grillée fait le régal des locaux depuis plus de cinq siècles. À Barichara, San Gil ou Bucaramanga, on en trouve des récipients remplis dans les épiceries et les bars.

Barichara

La hormiga culona ("fourmi à grosses fesses") est l'espèce dégustée. À l'origine, on lui conférait des vertus aphrodisiaques et curatives. Le goût ? Exactement celui qu'on peut imaginer pour une fourmi…

Fourmis géantes grillées, spécialité de la région de Santander

 

Panorama et fiesta @Taganga

Le coucher de soleil à Taganga, station balnéaire non loin de Santa Marta, revêt une double importance. La première en raison des couleurs et de la suave lumière qui s'emparent de la crique (ci-dessous), dans laquelle mouillent quelques voiliers. À admirer du haut de la colline pour un panorama somptueux.